KATERINA ANDREOU - Mourn Baby Mourn

5 months ago

Pavillon ADC

Pavillon ADC

KATERINA ANDREOU - Mourn Baby Mourn

« Suivant une tradition qui veut que la lamentation est par principe une affaire de femmes et sert à exprimer tant le personnel que le collectif, Mourn Baby Mourn est une pièce chorégraphique et sonore, qui travaille à la manière d’un manifeste intime. Son arrière-plan est un état quotidien, qui ressemble à une sorte de tristesse et de frustration tellement profonde, que je ne sais plus d’où elle vient et si elle m’appartient vraiment. Pendant le processus de création, je me confronte aux écrits de Mark Fisher et à l’impasse qu’ils créent en moi. Que dire? Quoi faire? Je suis inspirée par des gestes qui portent un mélange de force et d’ennui, ce mix étrange que je retrouve souvent dans la culture populaire. Mourn Baby Mourn est un signal de détresse, une tentative de sortie de la mélancolie en allant au crash, contre le mur, avec toute ma force, mes décibels et mes doutes. » Katerina Andreou

Event over!

KATERINA ANDREOU - Mourn Baby Mourn

5 months ago

Pavillon ADC

Pavillon ADC

KATERINA ANDREOU - Mourn Baby Mourn

Information

« Suivant une tradition qui veut que la lamentation est par principe une affaire de femmes et sert à exprimer tant le personnel que le collectif, Mourn Baby Mourn est une pièce chorégraphique et sonore, qui travaille à la manière d’un manifeste intime. Son arrière-plan est un état quotidien, qui ressemble à une sorte de tristesse et de frustration tellement profonde, que je ne sais plus d’où elle vient et si elle m’appartient vraiment. Pendant le processus de création, je me confronte aux écrits de Mark Fisher et à l’impasse qu’ils créent en moi. Que dire? Quoi faire? Je suis inspirée par des gestes qui portent un mélange de force et d’ennui, ce mix étrange que je retrouve souvent dans la culture populaire. Mourn Baby Mourn est un signal de détresse, une tentative de sortie de la mélancolie en allant au crash, contre le mur, avec toute ma force, mes décibels et mes doutes. » Katerina Andreou