LU 5 JUIN – 2ème concert – JEAN-MARC LUISADA

Il y a 8 mois

Temple de la Madeleine

LES ATHÉNÉENNES

LU 5 JUIN – 2ème concert – JEAN-MARC LUISADA - Concerts

19H30 PIANO-CINÉ [TARIF A] «AU CINÉMA CE SOIR…» INTRODUCTION NINO ROTA (EXTRAITS)MOZART FANTAISIE EN RÉ MINEUR, K.397 / BRAHMS INTERMEZZO, OP. 117 N° 2 / BRAHMS VARIATIONS EN RÉ MINEUR, OP. 18B / CHOPIN MAZURKA, OP. 17 N° 4 / CHOPIN SCHERZO N° 2 / WAGNER INTERLUDE/ MAHLER/THARAUD ADAGIETTO DE LA CINQUIÈME SYMPHONIE / GERSHWIN RHAPSODIE IN BLUE (EXTRAITS) JEAN-MARC LUISADA PIANO LE VENT DE LA PLAINE (JOHN HUSTON, 1960) / RENDEZ-VOUS À BRAY (ANDRÉ DELVAUX, 1971) / LES AMANTS (LOUIS MALLE, 1958) / CRIS ET CHUCHOTEMENTS (INGMAR BERGMAN, 1972) / A SONG TO REMEMBER (CHARLES VIDOR, 1945) / LUDWIG (LUCHINO VISCONTI, 1973) /  MORT À VENISE (LUCHINO VISCONTI, 1971) / MANHATTAN (WOODY ALLEN, 1979)   JEAN-MARC LUISADA / «AU CINÉMA CE SOIR...» Il est l’un des plus grands pianistes français de sa génération, et un cinéphile exceptionnel. Jean-Marc Luisada nous fait l’honneur de nous présenter ce soir, en première suisse, son dernier projet: «Au Cinéma ce soir…». Matériau précieux de la construction émotionnelle, le grand répertoire de la musique a souvent été utilisé par le cinéma. Visconti, Louis Malle, Bergman, Woody Allen, ont su souligner la dramaturgie d’une scène, la beauté d’une émotion, par la musique de Brahms, de Chopin, de Mahler ou de Gershwin. Il ne s’agit pas là d’un concert dédié aux musiques de film, il s’agit simplement d’une évocation du cinéma, où comment certaines œuvres du répertoire que nous aimons ont pu cristalliser dans notre mémoire certains grands films. Ces évocations sont parfois évidentes: «Cris et chuchotement de Bergman» et la mazurka opus 17 n° 4 de Chopin. «Mort à Venise»de Visconti et l’Adagietto de la 5ème symphonie de Mahler. D’autres évocations sont plus inattendues: La Fantaisie en ré mineur de Mozart, dans le désert aride, et la cruauté du «Vent de la Plaine» de John Huston. C’est une série d’hommages que rend Jean-Marc Luisada dans ce récital sensible et sincère: un hommage à la musique, qui a construit sa vie; un hommage au cinéma qui remplit sa vie; un hommage, plus personnel et profond, à ses parents qui lui ont appris à aimer le cinéma et la musique. Pour accompagner ce concert original, Jean-Marc Luisada a fait réaliser par le vidéaste Julien Hanck une série de courtes vidéos projetées pendant le concert. Chaque vidéo étant en rapport avec l’œuvre jouée, et le film évoqué. Dans ce récital porté par l’un des maîtres du piano romantique, où les arts se mêlent pour se sublimer (cinéma, musique, vidéo), c’est un appel à la fraternité et à la tolérance que vous trouverez.   

Retour

Évènement terminé !

LU 5 JUIN – 2ème concert – JEAN-MARC LUISADA

Il y a 8 mois

Temple de la Madeleine

LES ATHÉNÉENNES

LU 5 JUIN – 2ème concert – JEAN-MARC LUISADA

Informations

19H30 PIANO-CINÉ [TARIF A] «AU CINÉMA CE SOIR…» INTRODUCTION NINO ROTA (EXTRAITS)MOZART FANTAISIE EN RÉ MINEUR, K.397 / BRAHMS INTERMEZZO, OP. 117 N° 2 / BRAHMS VARIATIONS EN RÉ MINEUR, OP. 18B / CHOPIN MAZURKA, OP. 17 N° 4 / CHOPIN SCHERZO N° 2 / WAGNER INTERLUDE/ MAHLER/THARAUD ADAGIETTO DE LA CINQUIÈME SYMPHONIE / GERSHWIN RHAPSODIE IN BLUE (EXTRAITS) JEAN-MARC LUISADA PIANO LE VENT DE LA PLAINE (JOHN HUSTON, 1960) / RENDEZ-VOUS À BRAY (ANDRÉ DELVAUX, 1971) / LES AMANTS (LOUIS MALLE, 1958) / CRIS ET CHUCHOTEMENTS (INGMAR BERGMAN, 1972) / A SONG TO REMEMBER (CHARLES VIDOR, 1945) / LUDWIG (LUCHINO VISCONTI, 1973) /  MORT À VENISE (LUCHINO VISCONTI, 1971) / MANHATTAN (WOODY ALLEN, 1979)   JEAN-MARC LUISADA / «AU CINÉMA CE SOIR...» Il est l’un des plus grands pianistes français de sa génération, et un cinéphile exceptionnel. Jean-Marc Luisada nous fait l’honneur de nous présenter ce soir, en première suisse, son dernier projet: «Au Cinéma ce soir…». Matériau précieux de la construction émotionnelle, le grand répertoire de la musique a souvent été utilisé par le cinéma. Visconti, Louis Malle, Bergman, Woody Allen, ont su souligner la dramaturgie d’une scène, la beauté d’une émotion, par la musique de Brahms, de Chopin, de Mahler ou de Gershwin. Il ne s’agit pas là d’un concert dédié aux musiques de film, il s’agit simplement d’une évocation du cinéma, où comment certaines œuvres du répertoire que nous aimons ont pu cristalliser dans notre mémoire certains grands films. Ces évocations sont parfois évidentes: «Cris et chuchotement de Bergman» et la mazurka opus 17 n° 4 de Chopin. «Mort à Venise»de Visconti et l’Adagietto de la 5ème symphonie de Mahler. D’autres évocations sont plus inattendues: La Fantaisie en ré mineur de Mozart, dans le désert aride, et la cruauté du «Vent de la Plaine» de John Huston. C’est une série d’hommages que rend Jean-Marc Luisada dans ce récital sensible et sincère: un hommage à la musique, qui a construit sa vie; un hommage au cinéma qui remplit sa vie; un hommage, plus personnel et profond, à ses parents qui lui ont appris à aimer le cinéma et la musique. Pour accompagner ce concert original, Jean-Marc Luisada a fait réaliser par le vidéaste Julien Hanck une série de courtes vidéos projetées pendant le concert. Chaque vidéo étant en rapport avec l’œuvre jouée, et le film évoqué. Dans ce récital porté par l’un des maîtres du piano romantique, où les arts se mêlent pour se sublimer (cinéma, musique, vidéo), c’est un appel à la fraternité et à la tolérance que vous trouverez.