G.O.L.D - Bleu en Haut Bleu en Bas

Il y a 1 mois

le Spot → Valère

le Spot

G.O.L.D - Bleu en Haut Bleu en Bas

Comment se défaire du poids des injonctions à la performance, à la victoire, au succès qui nous poursuivent jusque dans le moindre recoin de nos vies ? Nos parents nous avaient promis du bonheur, la télé, du succès, mais la gloire se fait attendre. Alors un jour on se dit On y va, on se casse la gueule, on gratte la petite croûte et la cicatrice qui est encore là, souvenir d’une honte indélébile.  Et si nous retournions ces injonctions, si nous les prenions à revers pour célébrer plutôt les déboires qui nous sont familiers, afin de reconsidérer l'horizon de nos efforts ? Pourquoi ne célébrerait-on que celles et ceux qui paradent sur un podium, plutôt que la foule des gens ordinaires mais non moins intéressants qui les observent en rêvant de les détrôner un jour ? Ce sont les variétés infinies de l'échec et leurs territoires inexplorés que G.O.L.D. vise à mettre en scène, au propre comme au figuré.  Bienvenue à la remise des « Oh-Scars » des petites et grandes désillusions qui nous constituent !

Évènement terminé !

G.O.L.D - Bleu en Haut Bleu en Bas

Il y a 1 mois

le Spot → Valère

le Spot

G.O.L.D - Bleu en Haut Bleu en Bas

Informations

Comment se défaire du poids des injonctions à la performance, à la victoire, au succès qui nous poursuivent jusque dans le moindre recoin de nos vies ? Nos parents nous avaient promis du bonheur, la télé, du succès, mais la gloire se fait attendre. Alors un jour on se dit On y va, on se casse la gueule, on gratte la petite croûte et la cicatrice qui est encore là, souvenir d’une honte indélébile. 

Et si nous retournions ces injonctions, si nous les prenions à revers pour célébrer plutôt les déboires qui nous sont familiers, afin de reconsidérer l'horizon de nos efforts ? Pourquoi ne célébrerait-on que celles et ceux qui paradent sur un podium, plutôt que la foule des gens ordinaires mais non moins intéressants qui les observent en rêvant de les détrôner un jour ? Ce sont les variétés infinies de l'échec et leurs territoires inexplorés que G.O.L.D. vise à mettre en scène, au propre comme au figuré. 

Bienvenue à la remise des « Oh-Scars » des petites et grandes désillusions qui nous constituent !