Cochon Double + Ventre de Biche

Il y a 6 mois

Le Kremlin

Les Vilains Gamins

Cochon Double + Ventre de Biche - Concerts

Cochon double Derrière ce sobriquet de « Cochon Double » que sa mère lui donnait quand il refusait de prendre sa douche, le neuchâtelois Brynjar Thorsson chante « sa vie de merde » dans un répertoire où se mélangent fatalisme, noirceur et cynisme mais aussi, et surtout, beaucoup d’humour. Des textes percutants ("La révolution c’est bien, mais la bière c’est mieux") portés par une voix égarée, le tout accompagné par un groupe solide et inspiré : un grand moment de chanson française déviante en perspective.   Ventre de biche Il y a dans la musique de Ventre De Biche une urgence, une intention désarmante, des textes qui transpirent les couloirs ternes et tristes d'un centre social d'une ville de moins de 4000 habitants. Loin d'évoquer la joie de vivre, il propose des chansons à ne pas écouter le soir au fond de son lit, de peur d'avoir des crises d'angoisse concernant son avenir. Ce qui marque le plus chez Ventre De Biche, c'est l'immédiateté de sa musique : une démarche DIY, un synthé, une boite à rythme, quelques effets, du punk converti en machine et une vision du monde où se côtoient clochards et vigiles, verres vides et croix renversées.

Retour

Évènement terminé !

Cochon Double + Ventre de Biche

Il y a 6 mois

Le Kremlin

Les Vilains Gamins

Cochon Double + Ventre de Biche

Informations

Cochon double Derrière ce sobriquet de « Cochon Double » que sa mère lui donnait quand il refusait de prendre sa douche, le neuchâtelois Brynjar Thorsson chante « sa vie de merde » dans un répertoire où se mélangent fatalisme, noirceur et cynisme mais aussi, et surtout, beaucoup d’humour. Des textes percutants ("La révolution c’est bien, mais la bière c’est mieux") portés par une voix égarée, le tout accompagné par un groupe solide et inspiré : un grand moment de chanson française déviante en perspective.   Ventre de biche Il y a dans la musique de Ventre De Biche une urgence, une intention désarmante, des textes qui transpirent les couloirs ternes et tristes d'un centre social d'une ville de moins de 4000 habitants. Loin d'évoquer la joie de vivre, il propose des chansons à ne pas écouter le soir au fond de son lit, de peur d'avoir des crises d'angoisse concernant son avenir. Ce qui marque le plus chez Ventre De Biche, c'est l'immédiateté de sa musique : une démarche DIY, un synthé, une boite à rythme, quelques effets, du punk converti en machine et une vision du monde où se côtoient clochards et vigiles, verres vides et croix renversées.